KOBUDO

                                                                                      À droite, une calligraphie d'un grand maître du Katori Shinto Ryu, Sugino Yoshio.
À droite, une calligraphie d'un grand maître du Katori Shinto Ryu, Sugino Yoshio.

Le Kobudo (littéralement : art martial ancien - mais dont le sens recouvre aujourd'hui toutes les pratiques d'armes en lien avec les arts martiaux d'origine japonaise- ) constitue l'une des composantes  de l'Aïkibudo et représente l'un de ses aspects traditionnels à la fois parallèle et complémentaire  à la pratique sans armes (à mains nues).  Il recouvre notamment des techniques de sabre japonais, appelé katana (Ken Jutsu et Iaï Jutsu), de bâton (Bo), de lance (Naginata et Yari) et de plusieurs autres armes. Le Tenshin Shoden Katori Shinto ryu - 天真正伝香取神道流 - (ryu = école, "clan") et le Yoseikan Shinto ryu sont au programme. L'enseignement y est essentiellement dispensé sous forme de Katas (série de mouvements prédéterminés) entre le professeur et l'élève. Chaque Kata correspond à une étape de l'enseignement et constitue en soi une leçon. Toutes les armes de l'école sont étudiées au fur et à mesure de l'apprentissage, à savoir une étude marquée de milliers d'heures de pratique échelonnées sur de nombreuses années.

(texte notamment inspiré de www.dojoblainville.com/KOBUDO.html )